Elles nous auront couté quelques courbatures ces fondations, et ce n'est sans doute pas terminé avec le coulage du béton qui nous attend vendredi, mais nous avons enfin finit de creuser.
Au final quelques mètres cube de terre auront été charrié à la pelle, sous l’œil parfois amusé de nos voisins qui nous traitent gentiment de "cinglés". C'est vrai qu'en 2012 il n'y a plus grand monde pour s'amuser à creuser les fondations d'un bâtiment à la main. L'avantage c'est que ça ne nous aura rien couté.
J'ai profité de l'occasion pour mettre en réserve 2 fourreaux pour le passage de tubes pour un puits canadien hydraulique. Au départ je voulais prévoir un puits canadien classique (aéraulique). Après m'être pas mal renseigné et un peu cherché, je n'ai pas trouvé de matériel adapté pour préparer une réservation pour ce système de puits canadien. Ne voulant pas renoncer à ce projet pour autant, j'ai donc opté pour un système hydraulique, moins performant mais plus simple d'installation. Et puisqu'il est plus largement plus aisé de passer un tuyau sous les fondations AVANT de couler celles-ci plutôt que APRÈS autant le faire tant qu'on est au fond de la fouille non ?

La tranchée prête pour les fondations à redan.
IMG_2591b.JPG

Les fourreaux en réservation pour le puits canadien hydraulique. Placés à seulement 1.60m de profondeur mais c'est difficile de creuser plus profond dans un si petit espace. IMG_2590b.JPG