Jeudi dernier quand j'ai posé l'écran sous toiture et les contre-lattes j'imaginais naïvement que les deux clou en bas de rampant étaient suffisant pour tenir tout ça le temps du week-end. C'était sans compter sur le climat Normand, au caractère décidément très contrariant, qui n'a pas trouvé mieux que de nous gratifier d'une petite tempête dans la nuit de samedi à dimanche.
Dimanche matin Nathalie à donc eue la désagréable surprise de trouvé les bâches arrachées et partiellement déchirées (bon c'était des premiers prix, on ne s'attendait pas à des miracles) et surtout l'écran sous toiture déplacé pour les deux lés qui n'étaient pas cloués.
Donc dimanche soir, après m'être levé le matin à 4h30 pour assurer mes 12 heures de travail, puis fait 3 heures de route pour rentrer à la maison, j'ai eu la joie et le bonheur de remonter sur le toit jusqu’à 1h30 du matin pour tout remettre en place et fixer, solidement cette fois, bâche et écran. Ben oui, c'est pas comme si la météo annonçait du beau temps pour le lendemain vu qu'il était prévu à nouveau de grosses rafales de vent et éventuellement de la pluie. J'ai donc préféré faire ça de nuit sous la lumière des projecteurs mais au sec et sans vent, plutôt que de jour en plein vent et sous la pluie. Et vu ce qui souffle au moment où j'écris ces lignes j'ai pris la bonne décision.