Cette semaine les travaux de démolition se sont poursuivit dans l'ancien foyer (future cuisine). Après le conduit de cheminée et l'avaloir, c'est au tour du plafond. Celui-ci était en torchis, comme celui du logement provisoire, et vu son état il n'était pas envisageable de le conserver. Après avoir trier,ranger et débarrasser la pièce lundi, il m'a fallu 3 jours pour tout casser et sortir les gravats. Il faut dire que je suis désormais totalement seul pour faire les travaux, Nathalie ayant un nouvel emploi très prenant. Et la boue n'a pas facilité les choses ! J'ai du faire un chemin de roulage avec les buchettes de bois sorties du plafond pour atteindre la zone de déchargement de la brouette, sans quoi chaque voyage était une expédition éreintante.

IMG_2909b.JPG

IMG_2914b.JPG

Comme la pièce est totalement vide, c'est le moment de faire un petit tout d'horizon des travaux de gros œuvre qui se profilent dans cette pièce. La première chose à faire, avant de monter un nouveau plancher, sera de couler un pilier en béton armé dans le mur Sud pour soutenir l'entrait de ferme. La présence de la niche de l'ancienne pierre à eau à fragilisé le mur qui n'est pas en mesure de supporter correctement le poids de l'ancien plancher et de la charpente. Comme nous allons ouvrir une seconde fenêtre dans se mur, je préfère assurer un appuis correct de cet entrait, même si au final il sera déchargé du poids de la toiture pour ne supporter que le plancher. Ensuite il y aura effectivement le percement de la nouvelle fenêtre.

Ce n'est pas très bien visible sur la photo, mais des fissures importantes montrent un affaissement du mur qu'il ne faut pas négliger. IMG_2918b.JPG

Autre problème structurel, l'absence de feuillure pour la porte au niveau du mur de refend. Ce n'est pas grand chose mais en soit ça compromet la future bonne isolation de la maison. En effet, dans ces conditions il n'est pas possible de poser une menuiserie neuve et une bonne isolation sans pont thermique et sans une finition biscornue. Pour bien faire, il serait aussi nécessaire d'isoler ce mur de refend sur au moins 1 mètre à l’intérieur, sur les 2 faces, pour éviter un pont thermique trop important. Ce n'est pas possible sans réduire la largeur de la porte donc de rendre les finitions difficiles ou impossible. Et le problème est identique de l'autre côté, pour la porte fenêtre de la future salle de bain (actuellement l'écurie des chevaux) Il faudrait réduire la largeur de l'encadrement de la porte, ce qui veut dire remplacer les pierres de taille en façade, c'est un surcout non négligeable qui en plus ne solde pas le problème du pont thermique. La solution retenue sera plutôt de supprimer un bout de mur derrière la porte, entre la cuisine et la salle de bain, afin de créer une rupture de pont et d'avoir la place de poser une menuiserie moderne. La façade sera renforcée là aussi par un piller en béton armée placée derrière les pierres et solidarisé par le reste du mur de refend par un linteau isolé (toujours pour éviter les ponts thermiques. Si ce n'est pas forcement clair dit comme ça, j'aurais de toutes façons l'occasion de revenir dessus dans d'autres billets.

IMG_2921b.JPG