Aujourd'hui un grand article pour présenter le travail de ces 2 dernières semaines. Pour rappel depuis fin janvier / début février nous travaillons dans ce qui sera la future cuisine et la pièce du dessus : le dressing / cabinet de toilette de la future "suite parentale" (on peut dire suite parentale même si on a pas d'enfant ?)
Barre61_rdz_final_sc.jpg

Après avoir démoli le conduit de cheminée et l'ancien plafond, puis décapé la poutre, il fallait reconstruire un nouveau plancher. Pour la partie Est aujourd'hui terminée je me trouvais face à 2 problèmes.
Le premier c'est le conduit de cheminée, l'ancien et le nouveau... l'ancien parce qu'il en résulte désormais un décrochement dans le mur, il me manquait donc l'appui pour 3 solives. Le nouveau parce que je dois respecter une certaine distance au feu (10cm pour faire face au pire des cas) et comme je ne sais pas encore où il sera situé exactement la réalisation d'un chevêtre en bois me semblait hasardeuse. Autre problème, le nouveau conduit sera placé dans l’épaisseur restante du mur, ce qui revient à couper le mur en deux sur quasiment toute la hauteur. Il fallait donc une solution pour solidariser les deux côté du mur. D'où la construction d'un linteau en béton armé.

Première étape : creuser des appuis de chaque côté de l'ancien conduit.
IMG_2927b.JPG

Ensuite préparer un solide ferraillage. Comme je n'avais plus de structure préfabriqué, j'ai fait ça avec du banal fer à béton rond soudé pour obtenir quelque chose de solide.
IMG_2929b.JPG

Enfin coffrer et couler.
IMG_2931b.JPG
Au passage j'en ai profité pour creuser et couler les appuis dans le mur pour les autres solives.

A l'autre bout des solives, au milieu de la pièce, se trouve donc la grosse poutre en chêne amoureusement décapée par Nathalie. Ici le problème c'est que les bords ne sont pas franchement régulier. Impossible donc de fixer correctement des sabots de charpente sur les flancs. Poser les solives dessus la poutre n'était pas non plus une solution franchement valable parce que ça aurait fait perdre de la hauteur sous rampants dans le dressing et parce que le dessus de la poutre n'est pas non plus parfaitement plat, il aurait fallut caler pour tout mettre de niveau. J'ai donc choisit de fixer des solivettes contre la poutre afin d'avoir une surface plate et droite pour y fixer des sabots de charpente.
IMG_2942b.JPG

Au passage un peu de pub pour ma marque de vis préféré. Je l'ai découvert en Seine-et-Marne chez un vendeur de matériaux et j'ai été tout content de trouver un magasin qui en vendait ici. C'est vraiment de la très bonne vis, costaud et agréable à utiliser. C'est ce que j'ai utilisé pour fixer les solivettes contre la poutre.
IMG_2954b.JPG

Fixation des solives côté poutre. L'entraxe et la section du bois à été calculé pour une charge normalisée de 300Kg/m² (150Kg de charge permanente et 150Kg de charge d'exploitation)
IMG_2948b.JPG

De l'autre côté sur le linteau.
IMG_2946b.JPG

Reste à combler les trous avec des pierres et du mortier de chaux hydraulique (qui je pense sera à refaire parce qu'il à gelé fort la nuit suivante)
IMG_2955b.JPG

Voilà 12 solives de posées, il en reste autant, avec au moins autant de travail sur l'autre moitié de la pièce.
IMG_2947b.JPG