Le voilà, tout beau tout neuf :
IMG_2986b.JPG
Ouais bon, d'accord, ce n'est pas un tracteur mais un motoculteur avec des roues, en plus seul le moteur est neuf, mais on pourrait presque y croire non ?
Il faut savoir que depuis le début nous transportons tout avec des brouettes. C'est certes pratiques mais vite harassant lorsqu'il faut déplacer de gros volumes de terre, gravillons, bétons, fumier... Quand il faut faire quelque chose qui implique un transport de matériaux ça devient tout de suite une corvée. A titre d'exemple, vider le fumier d'un box à cheval prend au moins 4 brouettes, ceci étant à faire au moins 3 fois par semaine, sachant qu'on à 6 chevaux, je vous laisse faire le calcul du nombre d'aller/retour que l'on peut faire avec cette maudite brouette. L'idée c'est donc de disposer d'une "brouette motorisée" non seulement pour moins se fatiguer, mais surtout pour emporter un volume bien plus important à chaque voyage. Je me suis alors souvenu de cette motorisation particulière que peut être un motoculteur. C'était très courant dans nos campagnes il y a encore quelques décennies, mais c'est vrai que l'on en croise de moins en moins.
Sur le notre il reste encore quelques petits ajustements à faire (changer un câble, trouver une courroie un poils plus grande et retailler un carter) mais dans l'idée ça donne ce que montre la photo ci-dessus. Il ne reste plus qu'a lui trouver une remorque !

Pour la petite histoire, ce motoculteur à appartenu au grand père de Nathalie. Son père nous l'avait apporté l'année dernière pour notre potager mais le moteur a rendu l'âme avant que nous ayons terminé (bielle cassée) Après n'avoir pu que constater incompétence de deux réparateurs locaux quant à la fourniture de pièce de rechange, on s'était finalement décidé à acheter un motoculteur tout neuf (pas chez eux...), regrettant un peu celui-ci car de fabrication bien plus solide. Il attendait alors depuis de partir à la déchèterie (on l'oubliait à chaque fois) jusqu’à ce que je me souvienne, il y a peu, qu'un motoculteur pouvait être équipé de roues. Et justement, celui-ci en était doté ! Le père de Nathalie nous les a apporté et je les ai montés sans aucune difficulté (l'engin était très bien entretenu et graissé, et même un hiver dehors n'a pas grippé les boulons)

Il restait le problème du moteur. J'ai un peu cherché et il semblerait que Briggs & Stratton n'ai pas changé ses bloc-moteurs depuis des décennies. Un moteur neuf s'adapte donc parfaitement à la place de l'ancien. J'en ai donc commandé un sur http://www.motoculture15.fr que j'ai reçut en 48h. Pour 300€ j'avais donc un moteur tout neuf avec toutes les technologies modernes mais strictement identique à l'origine (en dehors d'un tout petit problème d'alignement des poulies après coup, mais vite résolu). Et au pire, ce moteur est exactement le même que celui qui équipe notre autre motoculteur (neuf mais sans roues...) ça fait une pièce de rechange.

La prochaine étape est donc d'y adjoindre une remorque. Je pense qu'une vieille bagagère conviendra. A suivre...