Quel est donc cette étrange chose ? Selon wikipedia :
En télécom, cavité souterraine, enterrée sous le sol au contact duquel elle est accessible par une trappe. Les chambres forment un réseau relié par des fourreaux. La chambre permet d’accéder aux câbles passant dans les fourreaux.
En gros, c'est un regard dans lequel débouchent le fourreaux destinés à l’aqueduction des câbles. Le but c'est de faciliter le tirage des câbles (d'où son nom) et de pouvoir y accéder en cas de besoin. Dans une maison c'est rare qu'on y ai recours. Souvent les distances sont trop faible pour que leur présence soit justifié, et généralement les fourreaux arrivent dans un garage, un sous-sols, un vide sanitaire, etc... ils restent donc accessibles et "praticable".
Chez nous, j'avais dès le départ envisagé d'en placer une sans vraiment savoir si c'était justifié. En effet, si le fourreau est bien posé et que le coude qui permet la remontée à l'horizontale n'est pas trop prononcé, il est tout à fait possible de tirer un câble sans passer par une chambre de tirage. Hors cet hiver, nous avons eu la désagréable surprise de constater que nos fourreaux VRD avaient tendances à faire office de drain. Et effet, le terrain est en pente, et les fourreaux arrivent par le haut. Il collectent l'eau qui s'infiltre dans le sol et tout ressort au bout, à l’intérieur, dans ce qui sera notre futur buanderie. Et vu le débit qu'il y a parfois (limite un robinet laissé ouvert) il fallait trouver un moyen de collecter cette eau avant qu'elle ne rentre dans la maison.
C'est ce qui a justifié la construction de cette chambre de tirage.

La construction est simple, même si dans la pratique c'est un chantier qui m'occupe depuis environ 1 mois (entre autres choses évidement) Première étape : creuser un trou ! Le but c'est de retrouver le tuyau d’évacuation vers le réseau d'eau pluviale et les deux fourreaux en réserve pour le futurs puits canadien placé là lorsque nous avons construit les fondations. C'était juste à 1m50 de profondeur...
IMG_3064b.JPG

Ensuite, un peu de treillis métallique et quelques centaines de litres de béton pour faire une dalle, sans oublier de placer de quoi faire un siphon pour l’évacuation de l'eau.
IMG_3069b.JPG

Une fois la dalle durcie, on peut monter les murs. Un reste de parpaings de 20 ferra l'affaire. La première rangé du bas est montée en laissant un léger écart entre chaque bloc afin de constituer des barbacanes qui auront pour but de drainer l’humidité qui pourrait passer sous la maison. Ce jour là nous avons eu la visite de notre inspecteur des travaux non finis
IMG_3070b.JPG

Voilà, une fois des raidisseurs verticaux ferraillés et coulés, ça fait une sorte de mini cave. L'arrivée d'eau à été reroutée un peu plus loin. On retrouve bien les différents fourreaux destinés au réseau électrique et télécoms, ainsi que les réserves, au fond, pour le puits canadien hydraulique; le siphon pour l’évacuation de l'eau, et la cablette de terre pour la prise de terre de l'installation électrique.
IMG_3161b.JPG

Il reste à couler une dalle au dessus de tout ça, et notre buanderie sera finie. On pourra enfin y déménager les laves-linges et le congélateur.
IMG_3164b.JPG