Notre logement provisoire n'est desservi que par une seule porte donnant sur l’extérieur. Au moins 2 raisons justifiaient la nécessité d'ouvrir un passage vers une dépendance de la maison.
La première c'est tout simplement que ce serait plus pratique pour rentrer/sortir de la maison en hiver, quand il pleut, qu'il y a de la boue dehors et qu'on se chausse principalement de bottes. L’intérêt semble évident, pas la peine que je m'attarde.
La seconde est un peu plus complexe. Il apparait évident depuis quelques temps déjà que nous n'auront pas le temps ni les moyens de terminer dans un délais raisonnable l’aménagement de la maison tel qu'il était prévu dans le permis de construire (la faute en partie à la rénovation de la toiture non initialement prévu, et en partie à mon changement d’orientation professionnelle). Le Logement provisoire risque donc de rester provisoire longtemps. Hors pour l’électricité nous vivons depuis un bon moment déjà sur un branchement provisoire dit compteur de chantier et comme son nom l'indique bien, ce branchement est provisoire.
Généralement EDF ne l'accorde que pour une durée de 3 ans, courant novembre nous avons demandé une prolongation de 6 mois. Autant dire que les jours de notre coffret de chantier son compté. Et le rapport avec la porte de service ? vous allez me dire. J'y viens justement. Comme le logement provisoire va devenir un peu moins provisoire, il faut faire en sorte de l’aménager comme si c'était le définitif afin d'obtenir le Consuel et donc l'attestation de conformité pour mettre en service le vrai abonnement EDF... Et donc le rapport avec la porte de service ?
Et bien la norme NFC15-100 qu'il faut respecter pour obtenir le Consuel, dit qu'il faut un dispositif de coupure d'urgence de l’électricité dans le logement ou accessible directement depuis le logement. D'où la porte ! puisque l'on va mettre le tableau de distribution et son dispositif de coupure d'urgence dans la grange de l'autre côté de la future porte.
On aurait pu mettre un simple dispositif de coupure d'urgence dans le logement, mais alors on aurait pas satisfait à la raison N°1 d'ouvrir cette porte.

Ayant une semaine de congé entre Noël et nouvel-an, ce fut le dernier chantier de 2014 ou plutôt le premier de 2015

Il faut avant tout préparer le chantier : Dégager les meubles environnant, bâcher la zone de travail (on va faire de la poussière et les travaux vont avoir lieu dans notre cuisine-séjour), étayer les poutres du plafond au droit de la future ouverture. IMG_4074b.JPG

Ensuite il faut réaliser le linteau. Pour limiter les risques d’éboulement j'ai procédé en deux étapes. J'ai ouvert le mur sur la moitié de son épaisseur et uniquement sur la hauteur et la largeur permettant de placer la poutre qui ferra office de linteau. Une fois la poutre en place et correctement scellé, on reconstitue le mur au dessus de celle-ci.
IMG_4077b.JPG

Quand la première partie est sèche, on termine le linteau par l'autre côté du mur puis ce linteau est étayé à son tour afin de terminer d'ouvrir le mur l'esprit tranquille.
IMG_4079b.JPG
IMG_4080b.JPG

Une fois le passage ouvert, il reste à positionner le dormant de la porte, le sceller et finir les côtés de l'ouverture.
IMG_4083b.JPG IMG_4085b.JPG

Quand les côtés sont correctement consolidés et que le mortier est sec, on peut retirer les étais et procéder aux finitions : bétonner le seuil, enduire les côtés (mais résultat final bof-bof donc une plaque d'OSB donne un meilleur rendu)
133446.jpg

Et voilà la nouvelle porte, plus que 5 à faire dans le reste de la maison.
142826.jpg